Actualité québécoise, française et mondiale sur la musique, la télévision et le cinéma, les potins, les vidéos Lol d'animaux/chats/chiens

L’accent québécois ou français ?

Qui a un accent : les québécois ou les français ?

Le phonéticien Jean-Denis Gendron a étudié la question.

 

L’accent original serait celui du Québec et non pas celui des parisiens!!

Je vous invite à lire l’article du Soleil.

Québécois et fier de l’être 😉 (ok je suis aussi français!)



Commentaires (8)

  1. L’accent des Québécois est un mélange d’archaïsmes et d’anglicismes dû à 200 ans d’évolution en vase clos, (1760-1960) sans contacts culturels officiels entre la France et le Québec. Quand la France a abandonné par le Traité de Paris (1763) la Nouvelle-France aux mains des Anglais à l’issue de la Guerre de Sept-Ans, quelque 70 000 Canadiens-Français ainsi nommés à l’époque, ont été livrés à eux-mêmes. Ils étaient tous originaires des provinces françaises de l’ouest; l’unité linguistique était un fait accompli depuis l’arrivée des ‘’Filles du roi’’ au XVIIe siècle, les mères de la nation québécoise. Le français parlé en Nouvelle-France à cette époque était de même qualité que celui parlé dans la mère-patrie. Sous le régime anglais (1760-1931), l’Église catholique s’est fait gardienne de la religion, de la race et de la langue. C’est en grande partie grâce à elle que les Québécois parlent toujours français aujourd’hui. Comme il a été dit plus haut, livrés à eux-mêmes et évoluant dans un environnement complètement anglophone (le Canada anglais et les États-Unis au sud) au cours des siècles qui ont suivi, les Québécois ont conservé cette langue et cet accent du XVIIIe siècle qui les caractérisent. Quant aux anglicismes qui truffent leur langue, ils sont le fait du contact avec l’anglais qui, à partir de la Conquête de 1760, n’a cessé de croître pour devenir la langue majoritaire en Amérique du Nord (330 millions d’anglophones contre quelque huit millions de francophones). Ceux qui font référence à l’influence américaine dans la langue québécoise sont dans l’erreur en partie, car ils oublient que le Canada est un pays bilingue et que plus de 20 millions de Canadiens sont unilingues anglais. Les Américains n’ont rien à voir dans le parler des Québécois, du moins jusqu’à l’avènement du cinéma, de la télévision et des autres médias électroniques. Par contre, tel est le cas de ceux que l’on nomme Franco-Américains, issus de l’émigration du quelque million de Québécois à la fin des XIXe, début XXe siècles, à cause des disettes et crises économiques qui ont marqué cette période ici (encouragés aussi par l’Église, faut-il préciser), ont franchi la frontière pour s’établir en Nouvelle-Angleterre. Ils sont autour de 20 millions aujourd’hui et ceux qui parlent encore français ont vraiment un accent, des intonations, un vocabulaire typiquement américains. Ce qui n’est pas le cas au Québec. Enfin, bien que le parler des Québécois diffère de celui pointu des Français, surtout ceux d’Île-de-France, la langue écrite est la même : même grammaire, même syntaxe, même orthographe. Le lexique diffère bien évidemment marqué et enrichi des néologismes, archaïsmes et anglicismes dus au contexte géopolitique du Québec. N’en fut-il pas ainsi du latin qui, au contact des peuples conquis qui ont constitué l’empire romain de jadis, a donné naissance aux langues romanes d’aujourd’hui ? Et l’accent du français de l’Hexagone, il vient d’oü ?

    Commentaire by Michel Boivin — 18 juillet 2008 @ 11:39

  2. Tu as oublié de préciser que les français de France, dans les années 1700 ou 1800, je ne sais plus exactement quand, ont « rectifier » leur langage pour donner naissance à un nouveau français, plus « beau » et mieux « prononcé ». Donc, le québécois était, avant d’être croisé de mots anglais, la langue « originelle ». Il est bon de noter que, ni l’un, ni l’autre n’est la langue « officiel sans accent », aujourd’hui, car l’un a été changé par des anglicismes et l’autre à été rectifié et a subit des changements.

    Commentaire by Random — 17 mars 2009 @ 6:34

  3. Bonjour,

    Je me permets d’ajouter que le parler québécois n’est pas « truffé d’anglicismes » lorsque l’on considère la manière dont parlent les Français. Québécois, j’ai passé un an d’études en France où les home cinema, mobile home, parking, prix discount, prix hard discount, interview, nuggets, pancake, blacklister, parking, elevator, news, self stockage, self service, cookie, etc. sont utilisés dans le parler populaire autant que dans le parler journalistique, publicitaire ou étatique.

    À la différence, les Québécois utilisent effectivement quantité d’anglicismes, mais dans le parler populaire seulement. Loin de moi l’idée de créer un conflit, mais puisqu’on m’a souvent regardé de haut pour mon langage lors de mon année parisienne, j’aime bien dire que si le français québécois a moins évolué jusqu’aux années 50, les efforts actuels pour désigner les choses par des noms francophones (néologisme ou non) en font une langue dynamique et colorée comparé à celle des Français qui évacuent tout effort d’évolution en abusant de termes anglais.

    peace out 🙂

    Commentaire by Michel Pom — 29 août 2009 @ 11:19

  4. l’accent quebecois c’est vraiment moche.

    Commentaire by erty — 9 février 2010 @ 4:40

  5. bonjour,

    moi aussi je trouve que l’accent du quebec c’est vachement laid.
    Vivant a l’etranger lorsque je regarde a la tele tv5 monde, je change de chaine l’orsque les programmes quebeqois arrivent tellement que cet accent me sort par les yeux.
    Je ne veu pas etre desagreable avec les quebecois mais bon…

    C’est trop moche!!!

    Commentaire by jojo — 19 février 2010 @ 8:02

  6. Je préfère le français québécois au français héxagonal. Il est bienplus adapté au monde d’aujourd’hui que celui que nous baragouinons en France, plus inventif, plus chantant et, à certains égards, plus poétique.
    Alors que nous restons béats comme des moutons, les Québécois renouvellent régulièrement la langue.
    Quant à leur prétendu accent, je le trouve excellent.
    Alors libre à vous de le trouver moche (et bonjour l’argumentation… ceci dit, des goûts et des couleurs ils ne faut pas juger), mais le français parlé en France est atone, plat, sans relief, et tellement peu créatif qu’il gobe tout ce que la langue anglaise peut lui gober. Pas étonnant que beaucoup lui préfèrent l’anglais!
    Je n’ai rien contre l’anglais, après tout, les langues s’enrichissent par emprunts mutuels, mais des fois ça frise le n’importe quoi. La langue parlée en France est certainement à l’image de ce pays: décadent et pas foutu de se projeter dans l’avenir.

    Commentaire by bouffozor — 20 février 2010 @ 10:53

  7. je trouve que c’est plate de juger du monde ou la province a cause de leurs accent

    je suis moi-meme quebecoise on n’est née avec cette accent

    et on n’est fiere d,etre quebecois..tout les pays on leurs propre accent

    Commentaire by marina — 7 mars 2010 @ 12:35

  8. Salut,

    Je suis aussi de ceux qui trouve l’accent quebecois tres moche.
    Je ne peux pas l’entendre il m’est tres desagreable meme en faisant des efforts car je trouve que c’est nul de ne pas aimer un accent.
    Pourtant, je n’ai aucum probleme avec tous les autres accents de la planette.Bizare.
    L’orsque je telecharge un film, je m’assure qu’il ne soit pas en francais qubecois sans cela je ne pourrais pas le regarder.
    Et c’est pareil pour les programmes tele.

    Radio kenede bonsoir!!! lol

    Commentaire by fripouille — 18 août 2010 @ 8:11

Sorry, the comment form is closed at this time.

CHECKE CA

Page Fan

Catégories

Blogs Amis